Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
MBP
MBP
- Communiqué de presse -
Nantes en Bretagne malgré la préfecture du Morbihan !
Depuis quelques années, Bretagne Réunie était présente lors de la grande parade du Festival interceltique de Lorient avec sa banderole “Nantes en Bretagne” sans que cela pose quelque problème que ce soit
Christian Troadec pour Christian Troadec le 4/08/16 18:27

Depuis quelques années, Bretagne Réunie était présente lors de la grande parade du Festival interceltique de Lorient avec sa banderole “Nantes en Bretagne” sans que cela pose quelque problème que ce soit.

Pour cette année, Bretagne Réunie vient d’être informée par la préfecture du Morbihan de l’interdiction de la présence de cette banderole lors de la grande parade. Sans plus d’explications si ce n’est une vague référence à l’état d’urgence.

Le Mouvement Bretagne et Progrès s’élève contre cette décision unilatérale qui contredit la pratique de ces dernières années.

Il est à espérer que ce ne sont pas de simples raisons politiciennes “anti-réunification”qui soient à l’origine de cette interdiction contraire à la liberté d’expression. Les festivals en Bretagne sont un moment de fête mais aussi

des lieux où s’entendent les revendications légitimes de la Bretagne. Une préfecture n’empêchera pas cela.

Christian Troadec, porte-parole du Mouvement Bretagne et Progrès, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2406 lectures.
Vos 20 commentaires
BZH Le Jeudi 4 août 2016 18:59
Préfecture = Kommandantur !
(0) 

yanargwad Le Jeudi 4 août 2016 19:10
que tous les bagadou et cercles arborent la banderole et l onverra qui est le plus fort le proconsul ou la bretagne!
(0) 

spered dieub Le Jeudi 4 août 2016 22:43
C'est scandaleux ,au point qu'on en vient en penser que la mise en place de l'état d'urgence devient un prétexte pour porter atteinte à la liberté d'opinion ,voir à maintenir les dits socialistes au pouvoir en 2017 .Cela fait penser au Vénézuela ,Maduro emploie ce genre de méthodes pour museler l'opposition ,alors que ce pays est au bord du gouffre .Qu'attends Paul Molac pour intervenir ???
(0) 

Yann Erig Le Jeudi 4 août 2016 23:56
Lorient = Le Drian. Vous avez voulu en bouffer ? Maintenant il faut le digérer !
(0) 

J. LE GAC Le Jeudi 4 août 2016 23:57
Quoi de plus normal que d'interdire cette banderole . .!!
En effet, on pourrait la confondre avec ces gens venus d'ailleurs après un lavage de cerveau et qui essaient de faire trembler le monde .. !!
En procédant de la sorte, l'état va passer d'une république autocrate en position de dictature !
Le pas à franchir devient de plus en plus petit . .!!
"On sent le pâté ?" (Yann Queffelec)
(0) 

Reun Allain Le Vendredi 5 août 2016 10:22
Etat islamique, Etat français, même combat. Il ne vous aura pas échappé que notre cher François au plus bas de sa popularité s'est parfois surpris à espérer secrètement un attentat providentiel pour le remonter dans les sondages et en capital de sympathie au titre de premier protecteur du peuple opprimé par les méchants barbares.
De là à penser que les islamistes se font les complices involontaires d'un état protecteur en attente de reconnaissance du bon peuple, il n'y a qu'un petit pas.
Je ne l'aurais pas fait jusque là mais maintenant que cet état n'a même plus la pudeur de cacher qu'il se sert des prétextes de sécurité intérieure pour s'en prendre aux revendications bretonnes fondamentales, on peut désormais faire ce petit pas:
Etat islamique, Etat français, à la fois ennemis extérieurs et alliés objectifs de politique intérieure.
Prochaine étape: la langue bretonne ?
(0) 

Léon-Paul Creton Le Vendredi 5 août 2016 12:02
Toujours le rapport de force qui justifie cette décision du"commissaire du peuple" et qui est le bon baromètre nous donne toute la bonne mesure de notre faiblesse!
En Corse les "commissaires du peuple"me semble plus conciliants!...Plus "démocratiques" j'en doute...Mais le profil est plus bas!
Les "patenôtres" laïques ou religieuses n'ont été, ne sont et ne seront jamais d'aucune utilité!
Bizaaarre... Vous avez dit bizaarre???
(0) 

Lheritier Jakez Le Vendredi 5 août 2016 18:59
Plus trop mon age d'aller manifester à Lorient ,mais là on va voir où sont les braves qui manifesteront contre ce diktat Français.
La preuve est faite qu'il faut boycotter les démarches vers les préfectures qui n'agissent pas pour les plus humbles mais pour un pouvoir
qui panique.
D'accord avec yann ar gwad,aux bagadou,cercles,chanteurs artistes et spectateurs de défiler avec les banderolles
Bretagne Unie.
On va voir aussi les positions de nos "politiques bretons"associés aux Partis républicains extrémistes Français.
On assiste avec le document O F,l'exposition sur St Nazer pro PD L,qui manipulent l'histoire à une offensive anti bretonne dignes des républiques bananières!
On avait vécu cela en 1977 ou Michel Debré voulait faire interdire les partis autonomistes .
J'espère que ces offensives vont être dénonçées en International et que cela va relancer des actions unitaires bretonnes!
Et une union nécessaire pour les prochaines élections.
Bravo au MBP,pour sa réaction,.....
(0) 

Yannf56 Le Vendredi 5 août 2016 20:33
Portons tous le tee-shirt de Bretagne réunie avec les 5 départements bretons sur des hermines et Breizh 5/5
(0) 

Geoffroy Chatelain Le Samedi 6 août 2016 09:10
C'est inadmissible de la part de la préfecture d'interdire la liberté d'expression à votre encontre. Elle ne respecte pas la loi.
Vous n'avez proféré aucune menace et votre action est pacifiste. Vous avez entièrement le droit de continuer à manifester même pendant le festival interceltique de Lorient.
Je soutiens Nantes et pour moi, cette ville fait toujours parti de la Bretagne ! Peu importe ce qu'en dise les cartes routières, je me fie aux cartes historiques car je suis un défenseur du patrimoine, de l'architecture et de l'histoire !
Le drapeau nantais affiche toujours fièrement ses hermines !
CONTINUEZ A VOUS BATTRE POUR LA BRETAGNE RÉUNIFIE !
(0) 

Gilles Bretagne Le Samedi 6 août 2016 14:16
Les élus ( Qui nous ont fait de beaux discours lors des manifestations nantaises ) bravant l'interdiction en défilant derrière la banderole serait superbe.
Le préfet ferait-il intervenir les forces de l'ordre ? j'en doute.
Contre des militants lambda sûrement :-(
Comme d'habitude il n'en sera rien, les édiles bretons obéiront sagement au didact de l'exécutif jacobin.
(0) 

Léon-paul Creton Le Samedi 6 août 2016 19:04
De toute façon si bagadoù et cercles ne réagissent pas ...
(0) 

Marc Patay Le Samedi 6 août 2016 19:11
Si ce préfet inintelligent profite de l'état d'urgence et de la lutte contre les barbus pour interdire aux Bretons de défendre leur pays, il nous refait 45 ! il est mal barré et ça va faire comme l'écotaxe, un échec lamentable pour lui et ses pareils, et il ne m'empêchera pas de mettre le drapeau breton au dessus du Français sur mon bateau. Et cela ne m'empêche pas d'aimer la France, mais là c'est trop difficile pour lui ! mpl
(0) 

Jacques Le Samedi 6 août 2016 20:06
Si les Bretons, et notamment le milieu militant, n'avait pas autant de tabous, autant la peur au ventre de passer pour des extrémistes pour un oui et un non, avaient seulement 10% de la force de conviction des Corses ou des Ecossais dont nous évoquons en permanence les succès comme un rêve par procuration.... tous les sonners, danseurs, organisateurs et même spectateurs, porteraient un T-shirt, un brassard, un chapeau, une casquette qui reprendrait la revendication légitime qui déplait tant à ce Préfet.... mais voilà, nous sommes en Bretagne et les Bretons n'osent même plus dire "M....." à un Préfet sans s'excuser d'avoir un comportement terroriste ou de porter atteinte à l'unité de la République...!
Pour rappel, 50% d'indépendantistes en Corse et Écosse pour 7% de vote Breton en Bretagne (pays où voter PS et FN passe mieux que le fait de voter breton)!
Au vu de la force de conviction des Bretons, pourquoi notre Préfet se gênerait-il???
Justement, il ne se gène pas!
(0) 

spered dieub Le Dimanche 7 août 2016 10:53
J'en ai parlé autour de moi ,pensant que cette fois les gens réagiraient ,mais je déplore une certaine indifférence y compris chez des personnes qui ont une sensibilité bretonne ,alors que tout démocrate ,même ne se sentant pas concerné devrait se sentir interpellé de part ce déni de démocratie .Du coup je suis hélas sceptique pour les bagadous et cercles ,à part quelques uns de leurs membres qui sont militants .
(0) 

Luigi Barsagli Le Dimanche 7 août 2016 11:31
Il est utile de communiquer sur cette interdiction d'un Préfet breton (arrivé en mai 2016) sur ordre de ministres bretons très certainement, mais l'avenir de cette revendication n'est pas là. Qu'en est-il de cette pétition pour réunir 10 % des électeurs du 44 afin d'organiser un référendum local ??
(0) 

Léon-Paul Creton Le Dimanche 7 août 2016 11:53
Spered dieub, il faut devenir plus radical.
Si les bagadoù et cercles ne réagissent pas, ils ne peuvent plus _pour moi_ se prévaloir d’être les promoteurs d’une « Culture Bretonne dépatriée », seulement sur des ports de costume et des arrangements « modernistes » de danses, de chants et de musique.
Trop longtemps que le Cornouailles et le Fil et autres manifestations pour touristes et expatriés bretons en mal d’identité, négligent la langue qui est l’élément essentiel d’une culture originelle ; et que cautionneraient par leurs silences, collectivement ces bagadoù et cercles divers sans fermes revendications pour une présence et utilisation visible et intensive dans les différentes communications de ces festivals.
Si les bagadoù et cercles ne veulent pas être …militants, que ceux qui le sont individuellement s’en retirent et refondent d’autres avec des exigences dans tous les domaines essentiels de Bretagne…
Sinon ils ne sont plus que des prestataires pour tours-opérators… Comme dans d’autres pays moins développés il en existe à foison accueillant les personnages importants à leur descente d’avion ou du bateau, et perdant leur âme !
Et de plus utilisés par les politiciens locaux, comme Poignant quand ça lui convient pour faire aussi un petit tour à Manhattan!
(0) 

Lheritier Jakez Le Lundi 8 août 2016 10:18
Compte Rendu télévisuel sur FR3 dimanche 7 Aout de la "parade "de Lorient.
Mon avis:
Pas d'images de banderolles Réunification,rien sur les Bagadou et cercles.
Pas d'allusions au diktat du préfet.Forcément pas de commentaires avec la présence des groupes de Loire Atlantique.
Que s'est il passé exactement ?Réactions,rien du tout .....?
Le commentateur parlait trop souvent de musiques celtiques au lieu de musique bretonne jouée par les bagadou ?
Un début de gommage voulu?
Pratiquement pas d'airs connus des "anciens"joués par les Bagadou.Déjà signalé en 2015.
Il en faudrait pour tout le monde avec des airs Traditionnels et contemporains à 50/50.
De bons commentaires de Yann Quéffelec , mais avec avec son explication du mot Folklore !
Une parade -carte postale genre Théodore Botrel- gentille-bien encadrée....même les spectateurs bien rangés derrière les grilles ne semblaient pas exubérants.
Bien d'accord avec les commentaires de Léon Paul Créton.
la reprise en main par les bretonnes et bretons sur l'esprit des festivals uniquement dédiés aux touristes,est à faire.
En 1967 sur la région Nantaise ,à Casson,nous avions déjà dénonçé ces orientations privilégiant les aspects touristiques.
Revenir à une véritable fête du Peuple Breton avec tous les aspects de la vie Bretonne en 2017 de la mi Aout au début Septembre.
Cela devrait se réaliser.Les préparatifs sont en cours.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Lundi 8 août 2016 14:23
Lheritier Jakez, Je fais le même constat que vous et sur les mêmes points. Sinon que Quéffelec ayant (je suppose) toute possibilité de s’exprimer semble l’avoir mise sous contrôle ou auto-censure.
Si éventuellement il y aurait eu des réactions ou manifestations quelconques suite à l’intervention /décision du « commissaire de la république populaire », si peu révolutionnaire mais tellement révoltante, il serait important de les faire connaître afin de savoir si le corps bouge et respire encore un peu !
Oui en 67 la question a été posée par certains et sans doute avant. Oui la culture bretonne a beaucoup opposé, voire séparé notamment à l’UDB qui régnait sur le marché politique à cette époque, 50 ans plus tard ces débats ou oppositions n’ont rien changé, rien apporté de positif, les idéologies étrangères ont là aussi stérilisé le terrain. Il a été seulement « occupé », puis délaissé ! Sauf par les bagadoù et les cercles qui ne doivent plus ignorer qu'ils ont une responsabilité...pour aller plus loin!
L’identité visible des guises de pays « dans cette époque de renaissance timide », des danses et chants du peuple à la moisson, à battre le blé, à refaire les sols ( al leurrioù nevez) et d’après corvées et travaux, pouvait être acceptée comme des éléments susceptibles de faire prendre (ou reprendre) conscience aux Bretons de leur identité, et d’en devenir fiers…à condition c’est tellement évident aujourd’hui que tous les aspects qui font une nation authentique, progressent ensemble et de manière équilibrée. Et pour ce faire, il y faut de l’Autonomie. Qu’il s’agisse de la politique, de l’économie et…de la culture, toutes investies par les Bretons et développées par eux. Ce ne fût pas le cas, loin s’en faut n’est-ce-pas ? N’ont été proposé aux Bretons que de pauvres copier/coller des errements théorico-politiques des droites et des gauches françaises et des alliances de dupes !
Aujourd’hui rien d’intéressant n’est vraiment proposé aux Bretons sur les plans politiques et économiques ! Pas plus sur ceux de l’autonomie ou de l’indépendance ! Aucune réflexion, aucun véritable média de masse et libre de débat. Ne comptez surtout pas sur FR3 Pays de Loire-BRETAGNE pour vous émanciper !
Ne reste donc que l’été,avec le chant des cigales comme champ de notre identité? Qui ressortiront l’été prochain, puis les autres… C’est la fêêête…
(0) 

Ar Vran Le Lundi 8 août 2016 14:40
@spered dieub & ar re all
Ne pas oubliez que le manque d’enthousiasme (ou de soutien) que vous constatez en Bretagne n'est pas spécifique à la Bretagne. Cet été j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec des alsaciens à propos de la disparition de leur région dans un grand est, et bien la majorité d'entre eux est résigné ou bottent en touche en disant que l'on respecte les décisions de la république même si on était contre au début...
Qu'est que cela signifie? 1/Que les Français et encore plus les membres de peuple minoritaire de l'hexagone se comportent comme les moutons que l'on amène à abattoir en leur promettant que leur pâture est bien gardée par le chien de berger de race parisienne...
2/ qu'il faut continuer à ouvrir les yeux de nos compatriotes par nos réactions et les mettre devant le fait accompli
3/et donc ne pas hésitez à dénoncer les brebis galeuses qui prétendent tout connaitre sur tout (et ceci d'autant plus qu'elles peuvent avoir des rôles "officiels")
L'heure de la palabre n'est plus, le temps de l'action est venue...
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons