Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Combien étaient ils  800 selon la police  1200 et même 1500 disaient les organisateurs en fin de défilé  mais qu’importe  ils étaient tous là  toutes générations confondues  pour rappeler au gouvernement que le combat continuera tant que la Loire Atlantique ne sera pas rattachée à la Bretagne historique. 
A l’appel de différentes associations (44=Breizh  Breizhistance et Diwan) et partis politiques (UDB et Parti Breton) ils sont venus à Morlaix  malgré une pluie menaçante  dans le fief de Marylise Lebranchu  ministre de la Réforme de l’État  de la Décentralisation et de la Fonction publique. 
Ils n’étaient pas nombreux mais déterminés et on pouvait entendre leurs slogans résonner dans la ville de Charles Cornic   « Naoned e Breizh »  « De Brest à Clisson  un parlement breton » au son des cornemuses et bombardes ressortis pour la circonstance et de la sonorisation.
Des messages clairs inscrits sur de petites pancartes portées part les manifestants traduisaient bien leur volonté d’affirmer l’appartenance de la Loire Atlantique à la Bretagn
Combien étaient ils 800 selon la police 1200 et même 1500 disaient les organisateurs en fin de défilé mais qu’importe ils étaient tous là toutes générations confondues pour rappeler au gouvernement que le combat continuera tant que la Loire Atlantique ne sera pas rattachée à la Bretagne historique. A l’appel de différentes associations (44=Breizh Breizhistance et Diwan) et partis politiques (UDB et Parti Breton) ils sont venus à Morlaix malgré une pluie menaçante dans le fief de Marylise Lebranchu ministre de la Réforme de l’État de la Décentralisation et de la Fonction publique. Ils n’étaient pas nombreux mais déterminés et on pouvait entendre leurs slogans résonner dans la ville de Charles Cornic « Naoned e Breizh » « De Brest à Clisson un parlement breton » au son des cornemuses et bombardes ressortis pour la circonstance et de la sonorisation. Des messages clairs inscrits sur de petites pancartes portées part les manifestants traduisaient bien leur volonté d’affirmer l’appartenance de la Loire Atlantique à la Bretagn
- Dépêche -
Environ 1 500 manifestants aujourd'hui à Morlaix pour la réunification et une vraie décentralisation
Environ 1 500 personnes ont manifesté aujourd'hui à Morlaix pour la réunification et une vraie décentralisation. Le rassemblement était organisé à l'appel de nombreuses organisations et partis politiques dont Bretagne-Réunie
Philippe Argouarch pour ABP le 15/12/12 18:30
28527_1.jpg
axOdw6 http://www.FyLitCl7Pf7kjQdDUOLQOuaxTXbj5iNG.com

Malgré la pluie et la grêle, environ 1 500 personnes ont manifesté aujourd'hui à Morlaix pour la réunification et une vraie décentralisation. Le rassemblement était organisé à l'appel de nombreuses organisations et partis politiques dont Bretagne Réunie, 44=Breizh, le Parti breton, l'UDB. Le but : interpeller la ministre de la décentralisation Marylise Lebranchu, élue également dans la circonscription de Morlaix, sur la nécessité d'inclure la réunification dans son projet de décentralisation.

De nombreux élus étaient présents comme Christian Troadec (Bretagne et Progrès), Paul Molac (proche UDB), Yves Pelle (Parti Breton), Lena Louarn, Christian Guyonvarc'h (UDB), Mona Bras (UDB) ou Yannick Bigouin (EELV).

(voir le site) pour ajouter vos photos.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1073 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 23 commentaires
Yves Le Corre Le Samedi 15 décembre 2012 19:22
Bravo a tous les courageux presents avec ce temps !
Mais Que viennent foutre là encore les opposants a l'aeroport de NDDL,ce n'etait pas le sujet aujourd'hui,ras le bol de ces gens qui s'incrustent dans toutes les manifs troublant a chaque fois le message :Unité de la Bretagne,soutien aux anti-OGM,ou coordination contre l'enfouissement des déchets nucléaires ,etc ...
Sur NDDL il serait peut etre instructif de faire un sondage,ou referendum aupres des Nantais,ou riverains a 20 Kms a la ronde,car une majorité y semble plutot favorable ... On entend que les opposants
(0) 

marc iliou Le Samedi 15 décembre 2012 20:13
Les quatre problèmes sont importants et nous n'avons pas à refuser l'adhésion ni des anti ogm,ni des anti nucléaires,ni des anti Notre Dame des Landes au combat pour la réunification !
La solidarité c'est quoi sinon ? il faut en finir avec chacun qui veut la promotion de sa chapelle et refuse celles des autres qui mènent aussi un autre combat ou plusieurs. Personnellement je suis pour ces quatre combats tous aussi respectables !
(0) 

Yves Bourriaud Le Samedi 15 décembre 2012 23:15
J'y étais présent, merci Mr Le Corre, ce n'est pas sur que ces opposants soient 100%100 bretonnants comme nous mais je les soutiens. Le but de cette manifestation n'était pas le futur aéroport, c'est notre identité et le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne comme au passé et Nantes comme capitale Administrative, appelez moi con si je n'ai rien compris... Militant actif de Bretagne Réunie,adhérent intermédiare de l'Institut culturel de Bretagne, sympatisant de l'ACB, Représentant d'associations et notament sur l'environnement donc acteur politique, économique et associatif. Arrettez de vous chamailler sur des principes fondamentaux et réagissez utilement !!!
(0) 

Pierre CAMARET Le Samedi 15 décembre 2012 23:22
Moi je suis de l'opinion de Yves LECORRE.
Comme d'habitude on melange tout . Personnellement je ne suis pas oppose a NDDL et je suis pour la reunification/decentralisation ????.
Pourquoi des drapeaux de partis politiques les GHD etaient suffisants .
1500 OK . CHEVENEMENT disait en parlant d'une manifestation a Nantes pour la Reunification , on ne va pas changer les institutions pour 4000 pelerins .
Neanmoins felicitations aux manifestants pour leur courage .
Attendons la reponse du Pouvoir ....... je suis quasiment sur : IL n'y en aura pas
(0) 

Louis Le Bars Le Dimanche 16 décembre 2012 00:35
Je partage l'idée qu'un référendum sur la réunification, sur l'aéroport à l'échelle du 44 seraient tout à faits pertinents.
(0) 

Michel Prigent Le Dimanche 16 décembre 2012 07:44
A ma grande confusion, je n'ai pas participé, "pour une fois" aux préparatifs de la manif de Morlaix, je n'y étais pas.
C'est qu'il est de plus en plus difficile, l'âge aidant d'être frais et dispos surtout en période d'hiver et que vos proches vous sollicitent pour des tâches "plus urgentes" parfois avec acrimonie.
Et puis, la motivation en prend un coup depuis le temps que nos actions répétées tout azimuts se heurtent à l'autisme et l'incroyable inertie de ceux qu'on appelle "nos représentants élus"...Rien n'est plus efficace que l'inertie et l'immobilisme de ce système qui conduit "la Machine France" comme l'appelle Jean Ollivro en titre de son livre, une Machine qui se sait inexpugnable qui vote "ses lois" s'octroie statuts et privilèges dans une autopromotion dans laquelle le peuple n'a pas son mot à dire...en supposant qu'il le veuille !!!
Voilà ce que j'écrivais il y a quelques jours à des collègues bretons concernant notre prétendue décentralisation en cours.
"On sentait bien, dès les premières interventions de M.Le Branchu, qu'une fois encore la "réforme territoriale accoucherait d'une souris.
Un des effets pervers du cumul des mandats, exception française, est que ce seront les députés et sénateurs cumulards (à 82% !) qui devront voter eux-mêmes pour réformer, voire supprimer, leur fond de commerce électoral que sont les mandats de Maires, Conseillers (voire président ou vice Président) régional ou général.
"Notre" Président Hollande pourrait sans doute institutionnellement peser sur une vraie réforme, comme De Gaulle qui pris le risque de l'échec à son référendum de 1969, ou de Schröder qui il y a 10 ans emprunta le chemin de l'austérité pour préparer l'Allemagne à affronter les défis de l'avenir, à ses dépends électoraux.
Cette hypothèse est irréaliste, connaissant Hollande, cet adepte du consensus mou, de la tactique de l'édredon, du bottage en touche et de l'atermoiement allié à un optimisme qui frise l'inconscience.
Pour finir par un gag, le salut viendra peut-être de Montebourg, vous savez, ce député qui vantait l'avènement d'une Vié République, qui pourfendait le cumul de mandat (avant de devenir lui-même, comme Voynet Député/sénateur/Maire) et qui en 2010 détint le record absolu d'absentéisme à l'Assemblée Nationale en n'y venant qu'une seule fois sur 36 séances annuelles !!!
Les français en addiction sévère aux dogmes républicains et au mythe de l'Etat-Providence vont encore mettre longtemps avant de s'apercevoir que l'oligarchie républicaine a remplacé l'aristocratie de l'Ancien Régime, c'est pour cela que je compte beaucoup sur la crise pour les rendre lucides, de gré ou de force.
Vive la crise, vive le changement, vive la France !!!"
S'il n'y avait encore que le problème de la décentralisation et la réunification de la Bretagne ! Mais c'est notre démocratie qui est malade, confisquée par "nos" élus sensés nous représenter.
Je ne vais pas à nouveau en énumérer toutes les tares: régime à 2 gouvernances, sénat encore plus inutile que l'Assemblée Nationale, cumuls généralisé des mandats et fonctions y compris au plan local, assurance chômage et régime de retraite encore plus dérogatoires que les régimes spéciaux, cagnottes qui échappent au contrôle de la cour des Comptes, (Les 150 M€ de l'EN, le 1,3 Md€ du Sénat-excusez du peu-), bref liberté absolue dans leur auto promotion.
La plus grande entorse à la démocratie, en France est sans conteste l'absence de proportionnelle dans les élections à tous les niveaux qui fait que l'Assemblée nationale ne représente que 40% du corps électoral.
Qui aura le courage de dénoncer ce code électoral inique ?
- Les médias ? Le Sénat vient de reconduire la déduction fiscale de 7 650€ (soit 2 200 € d'impôt en moins) au 37 000 journalistes, de surcroit une subvention de 1 Md€ leur est accordée.
- Les syndicats ? Ils bénéficient de 4 Md€ de subventions publiques (+1,5 Md€ du privé) sans compter les dérogations pour activité syndicale;
- Les associations ? 75% sont alimentées en subventions, elles représentent 1,7 M d'emplois.
- Les entreprises ? elles bénéficie de l'effet Keynésien: bouclier fiscal, réduction de charges, subventions diverses.
- les acteurs de la société civile ? Ils sont les représentants des "corporations" citées plus haut, et pour les contrôler et pour qu'ils "fraternisent" l'état a pris bien soin de créer à leur intention le Conseil Economique et Social, pas mal rémunéré pour une activité et une productivité quasi nulle;
D'ailleurs ce modèle est repris par les régions dans les CESR qui sont surtout rétribués en gueuletons.
D'ailleurs à propos de gueuletons, ont peut les revoir à Paris festoyer une fois par mois au sein d'une sorte de loge maçonnique appelée "Le Siècle" dont Nicole Notat (ex secrétaire générale de la CFDT) est l'actuelle présidente.
-Ah, j'allais oublier, effectivement ces "fraternelles maçonniques" dont parlait récemment F2 ou la 5 sous le titre: "Les francs-maçons: un pouvoir au sein de la République".
Ces sortes de "sociétés secrètes" aux rites quasi liturgiques sont des lobbies très influents dans notre pays, ils représentent 20% des parlementaires (80 au Sénat) et ont pesé sur la désignation de Larcher à la Présidence du sénat, alors que Raffarin était donné favori, la solidarité des "frères" s'est avérée supérieure à celle des partis.
Reste l'ultime recours pour modifier ces règles électorales attentatoires à la démocratie: Mais évidemment, tous les petits partis, y compris nationaux qui se voient voler des sièges à chaque élections ? Que nenni, Ils sont contents de leur sort !
Aux législatives de 2007, 36% des voix du premier tour ont généré 14% de députés "minoritaires", en 2012, c'était pire !
En 2007, Le Modem "méritait" 40 députés à la proportionnelle: il en a eut 4 ! Le FN devait en avoir 25, ils ont eu 0! Le Verts aussi ont été spoliés;
Eh bien, ils sont tous contents, avant les législatives de 2012, ils n'ont même pas le courage voire l'idée de manifester pour réclamer un scrutin plus équitable, ils n'ont pas eu l'idée de défendre au moins leur intérêt à défaut de celui du peuple.
Pourquoi l'Etat changerait’ il ses institutions puisque tout le monde, il est CONTENT.
Et vous voudriez que l'Etat fasse un geste pour la Bretagne, a quoi bon puisque tout le monde est CONTENT je vous dis !
(0) 

Pierre CAMARET Le Dimanche 16 décembre 2012 08:18
Moi egalement . Ce sont de tres bonnes idees .
Mais qui peut demander la tenue d'un referendum ........... les elus , je pense .
Attention : Bonne chance , ne soyez pas naif ...vous oubliez leur soupe . Combien bougeront ????? Les paris sont ouverts
(0) 

Paol Le Dimanche 16 décembre 2012 10:17
"Manifester sur la voie publique".
J'en suis venu à penser que cela ne sert plus à rien, depuis la réforme des retraites, précisément.
Ces manifestations contre les retraites n'ont servies à rien, puisque les réformes sont passées... et ont été maintenues par le pouvoir français actuel qui s'était pourtant prononcé contre.
Et ce n'étaient pas 1500 manifestants dans une sous-préfécture de Province à plus de 500 kms de Paris.
Non.
A part donner l'illusion d'une démocratie et permettre à certains élus français de sortir leur écharpe alors qu'ils savent pertinemment tout cela (non de dieu : Lena Louarn au PSF !!??? Elle a sa carte où elle est uniquement "apparentée"? Biskoazh kement all, pevar lagad d'ar marc'h dall !)
Désolé si j'en froisse certains, mais c'est mon avis.
(0) 

eugène Le Tollec Le Dimanche 16 décembre 2012 10:47
Yves Bourriaud ;Michel Prigent
Je n\'étais pas à Morlaix ( problème de santé ,la vieillerie!arrive par toutes les jointures)
Ce n\'est pas cela (le dernier carré de 1500 patriotes) qui fera bouger le monolihisme d\'état( le reférendum d\'action populaire pourrait-il arriver à quelque chose?).
J\'en doute.
J\'ai dit ,un jour à BR,à la ROCHE- BERNARD, lors d\'un repas de contact
\"Seule la puissance économique bretonne sera prise en considération et seule l\'Europe fera plier l\'état français\".
Nous n\'avons plus rien à attendre de celui ci!
Je le répète encore , notre salut viendra de l\'Europe qui obligera la France à se décentraliser correctement pour rentrer dans la structure administrative européenne qui se mettra en place(UE des régions européennes.
Dans ce système ,je n\'ai rien à cirer que le N+1 de la BRETAGNE soit dans le profil régalien de la France et dans les subsidiarités voulues par l\'Europe(le niveau N de la France étant l\'europe je pense que la France devra plier devant l\'Europe ,elle plie déjà devant l\'allemagne.
Dernier point
1500 bretons sous les fenêtres \"lebranchu\" (vraiment ,ils sont tous purs et ont la foi qui manque au reste(apathie et parfois veulerie!)
Référendum ,oui et aux élections normales vote bretonou vote \"blanc\" ou rien .
Que dirait une gouvernance en voyant plus de 60% des votes bretons hors des partis français.
J\'en appelle à toutes les municipalités bretonnes de voter un voeu pour la réunification ( voir annonce BR),ces voeux sont parties d\'une demande de référendum!.
Lorsque je dis cela , je parle à toutes les sensibilités,la Bretagne ne peut renaitre qu\'avec l\'appui de toutes et tous.
Mais je répète ,rien ne peut se faire sans l\'aide de la puissance économique bretonne ( j\'en appelle à tous les cercles de réflexion qui ont pignon sur rue!)
Une idée farfelu
Porter plainte contre la France devant les instances européennes
(0) 

eugène Le Tollec Le Dimanche 16 décembre 2012 11:17
marc iliou
TOUS LES PROBLEMES SONT IMPORTANTS ET LES PRESENTES TOUS EN MËME TEMPS EST UNE ERREUR (CERTAINS DIRONT DE CASTING ,MOI JE DIS DE GESTION DES REVENDICATIONS)
Une des actions de désorganisation est d\'obliger la constestation à présenter toutes les revendications ensemble ,cela permet la dissociation et la division.
Un seul thème \"à la fois\".
La puissance de l\'état oblige à cette stratégie de l\'unité et de la clarté!
L\'instit dit bien
ésilence ,un seul à la fois\".
Pensons à la tour de Babel.
(0) 

Pierre CAMARET Le Dimanche 16 décembre 2012 12:06
Michel PRINGENT .
Et oui et l'on repete la meme chose depuis 50 ans . Rien de bouge . On veut le changement ( cela c'ést bullshit ) on vote toujours pour les memes , qui eux ne le veulent pas . Ah mais ( en Bretagne ) il parle bien ,Il est du pays , il s'occupe de nous , tu parles , il va boire son coup de rouge a la ferme , s'inquiete de la famille ... il est bien on vote pour lui ( j'en ai connu un dans la Morbihan , qui etait comme cela )..... et c'est reparti pour un tour ( cinquante ans ??? )
(0) 

jorj t-g Le Dimanche 16 décembre 2012 15:08
Depuis le parcours de la honte il y a quelques années je n\'ai plus participé aux manifestations pour la réunification et j\'ai bien raison puisqu\'aujourd\'hui il faut se coltiner tout un tas de revendications auxquelles je n’adhère peut être pas.
Pep hini e dra, pep hini e plas ou alors n\'appelez plus ça manif de la réunification et trouver lui un autre nom pour que ce soit claire.
Mais qui décidera alors quelles revendications aura le droit de participer ou pas?
Je suis pour quelque chose d\'unitaire BRETON mais pas pour le foutoire.
Quand au referendum pour la réunification c\'est traiter une partie de la Bretagne comme étrangère, la loire atlantique fait bel et bien partie du territoire breton Historique et doit être réintégrer sans condition ni délais.
Avec le remplacement de population en cours et la debretonnisation des bretons et surtout des plus jeunes ça reviendrais à demander aux albanais du kosovo (le 44 serbe)un referendum pour la réunification à la Serbie.
(0) 

Louis Le Bars Le Dimanche 16 décembre 2012 18:21
"Avec le remplacement de population en cours et la debretonnisation des bretons et surtout des plus jeunes ça reviendrais à demander aux albanais du kosovo (le 44 serbe)un referendum pour la réunification à la Serbie."
C'est bien le peuple et les habitants d'un territoire qui font le territoire. Vous donnez l'exemple du Kosovo...mais vous pourriez prendre l'exemple de la Voivodine...territoire rattaché à la Serbie car majoritairement serbe. En Bretagne, on feint d'ignorer cette dimension essentielle, notamment à gauche, c'est vrai. Nous sommes perdant là-dessus en ce moment, très mauvaise dynamique démographique (à tous point de vue), c'est indéniable... mais pourtant le référendum me semble t-il, reste une arme redoutable pour les partisans des changements. C'est pourquoi en France, il n'y a pas de référendums.
Qui vote, qui vit et qui décide en Démocratie ?
Pas les livres d'Histoire ! Par contre les livres d'Histoire de la Bretagne devraient être enseignés aux habitants de la Bretagne historique, là-dessus je pense qu'il y a unanimité chez les personnes sensibles à l'avenir de la Bretagne en tant qu'entité représentative d'un peuple. Mais il ne faut pas se leurrer : nous savons tous également que l'Histoire n'est pas gravée dans le marbre et que ses rédacteurs ne sont pas neutres par rapport au contexte de leur époque, le pouvoir de leur époque, la population de leur époque. L'Histoire n'est souvent qu'une invention. Le Président de la RF n'a t-il pas dit récemment que l'Histoire servait à construire l'avenir ?? L'Histoire est donc un outil au service d'un programme politique à un instant T., pas une vérité. Et c'est le pouvoir qui écrit l'Histoire. Ce n'est donc pas là-dessus non plus qu'il faut trop compter car nous ne rédigeons pas les manuels scolaires.
La Démocratie est notre seul espoir, notre seul atout. Nous n'avons pas d'armée, ni la puissance fiscale et financière, pas les leviers du pouvoir. Il reste des choses simples : les tripes. Je me sens breton, car j'ai de la famille bretonne, et je suis conscient de la spécificité de la Bretagne. Et ça c'est difficile à effacer, quelque soit les campagne de propagande.
Vous prônez donc une autre solution que le référendum, ce qui peut se défendre, je vous demande donc : laquelle ? Lever une armée (avec qui ?), Changer le cerveau des habitants de la Bretagne ?
Le changement de majorité en Irlande du Nord va conduire inéluctablement (si cette tendance démographique se confirme) à une évolution (indépendance) puis surement à une fédéralisation avec la République d'Irlande. C'est aussi une comparaison internationale que l'on peut faire. Il faut faire des petits bretons pour qu'il y ait une Bretagne
(0) 

Pierre CAMARET Le Dimanche 16 décembre 2012 18:35
Je constate qu'il y a des messages plus porteurs :
- Mariage pour Tous 60.000 personnes .
En fait , dans le foutoir des revendications , comme le dit Jorj , il aurait pu rajouter celle ci :
- 60 000 + 1 500 = 61 500 .Not bad at all .
(0) 

Alter Ego Le Dimanche 16 décembre 2012 19:45
On peut effectivement s'interroger sur le mélange des genres, qui ne fait que brouiller le but principa d'une manifestation.
Je vois la réunification comme une question purement bretonne. Quant à l'affaire du projet d'aéroport, il apparaît clairement qu'elle sert de tremplin aux antis-système en général, à des partis hexagonaux qui au mieux nous méprisent, au pire nous vouent aux gémonies (la présence de Mélenchon à Notre Dam des Landes il y a quelques semaines, qui peut, en tant que Breton conscient, sérieusement aller défiler dans le même cortège que lui?).
Le malheur est que les partis bretons qu'on classera à la gauche ou à l'extrême gauche de l'échiquier politique n'ont pas de point de vue breton, mais son totalement sous perfusion idéologique de la gauche et de l'extrême gauche française.
(0) 

eugène Le Tollec Le Dimanche 16 décembre 2012 20:38
Louis Le Bars
MONSIEUR
à quoi cela sert -il de faire voter le breton( ils voteront toujours pour leur socialisme /communisme ou vert et les assimlés,quelques uns votent à droite ou centre.
Voteront ils que Breton?
Ceux sont des "cocufiés" permanents,plus on leur raconte des vannes plus tls avalent,on les fait rêver sur de l'utopie( même pas cnstructive)Par cotre pour défendre les élus du peuple qu'ls mettent au pouvoir ,ils sont les meileurs( tu m'étonnes "untel me dit bonjour ,m'a serré la main ,à proposé un boulot à Paris,a fait rentré le "job" à l'arsenal.
Breton tu m'étonnera toujours et cela démontre que tu t'en fous d'une réunification ,la seule chose que je te demande ,est de ne plus voter pour un commis du pouvoir central.....mais si tu le feras encore,c'est gravé dans ta tête!,en brandissant un GHD
GAST donc ,qu'est ce que l'on est bon,hein jobic!
"Tiens je vais peut être recevoir des voeux de l'assemblée nationale"..
Ben-dam
Et parmi ces bretons ,il y a une P... d'élites qui me P... au nez
(0) 

Raymond coantic Le Lundi 17 décembre 2012 14:02
Tant que la Bretagne sera socialiste, je suis d'accord avec EUGÈNE LE TOLLEC, on n'arrivera à rien. La Bretagne était belle lorsqu'elle était chrétienne démocrate. Je préfère le paternalisme au socialisme.
Les Bretons se laissent abuser !
(0) 

Yann LeBleiz Le Lundi 17 décembre 2012 14:32
Je trouve choquant de lire des personnes qui n'étaient pas présentes à cette manifestation, la traîté de "foutoire"!
Pour y être allé, moi, je peux vous dire que la sujet était clair!
(Si quelqu'un a vu un NDDL, il a du mettre de très bonnes lunettes pour voir cela dans la masse des revendications sur la réunification, la dévolution et même la demande d'un parlement breton en grand sur le viaduc!)
Mais bon, c'est tellement mieux de dire :
"moi, je n'y étais pas car je suis moi le seul vrai breton et je ne participe donc pas avec les autres qui ne sont pas eux des vrais bretons..."
Raisonnement pitoyable!
Et pour ceux qui n'y étaient pas mais qui s'expriment malgrès tout... Ce ne sont pas les partis d'extrêmes gauches que l'on a vu le plus!!!
Vous l'auriez su, si vous y étiez allés!
Cela mériterait un peu plus d'analyse que ce que l'on peut lire!
(0) 

eugène Le Tollec Le Mardi 18 décembre 2012 19:04
Yann LeBleiz
Des gens n'y étaient pas par empêchements familial - social- médical),mais la lecture des médias et l' article "ABP" montrent une faiblesse d'unité ,je le dis une seule revendication à la fois ( l'état que nous avons devant nous est puissant et sa pensée claire,Monsieur l' UMP et Socialistes frères sont des partis d'état,donc de gouvernance d'état ,donc de centralisme(leur credo est unicité et indivisibilité)
Dans ces partis,il y a des bretons égarés,qui eux veulent leur Bretagne.
J'ai salué ces 1500 patriotes(vous y étiez dans ce dernier carré )
Rappel ,notre unité doit être sans faille pour "monter au combat" .
Sommes nous au combat des trentes?
(0) 

Jean-Christophe Richard Le Mercredi 19 décembre 2012 04:22
Ouest France Nantes n'a pas cru bon consacrer une ligne à cette manifestation mais par contre le Progrès de Lyon, lui, s'y est collé... Allez comprendre.
(0) 

jorj t-g Le Mercredi 19 décembre 2012 17:10
ne sont donc pas les bienvenus, parmi elles, adsav, breizatao, jeune bretagne, kelc’h an dael, etc …
44breizh.com le 10/12/2012
J\'ai parlé de foutoire mais aussi d\'unité bretonne ce qui n\'est pas le cas de tous apparemment.
Lorsqu\'on est démocrate et breton on ne doit pas exclure ses compatriotes comme ça, etc... jusqu\'ou?.
Forcement on réfléchis à deux fois avant d\'y aller.
Quand aux éventuelles future manifs à multithèmes pour moi c\'est non car il sera question des revendications de gauche extrême gauche quasi exclusivement et non plus de notre pays la Bretagne.
Je considère aussi que même si j\'ai décidé de ne pas participer je suis libre d\'avoir un avis et le droit de le donner, ça s\'appel la liberté d\'expression et ca fait partie de la démocratie.
Je ne pensais pas choquer quelqu\'un avec mon message!
(0) 

Ronan Le Jeudi 20 décembre 2012 11:17
@ Jorj. Breizh44 me semble être une officine de Breizhistance. Elle en a du moins le discours, la saveur et la couleur.
Or, L'extrême gauche, internationaliste avant d'être nationale, n'a pas vocation à être bretonne pas plus que lapone. Elle a pour vocation première de contribuer à une révolution mondiale et anticapitaliste en passant éventuellement par la dictature du prolétariat.
Ses apôtres en pratiquent d'autant plus facilement l'exclusion de bretons, patriotes ou pas, et ne constituent en cela que les idiots-utiles du système colonial français, alliés objectifs du PSF au pouvoir, au même titre qu'un révolutionnaire marxiste élu "homme le plus sexy de l'année" par Gala et ayant été adoubé par le système via le divan de Drucker.
Les bretons "emskiantek" en sont de plus en plus conscients de l'aspect "non breton" (voire "entriste") de ce courant de l'Emsav et cela explique sans doute en partie le demi-échec de la manifestation de Morlaix. Diviser pour mieux régner ? Cela y ressemble, en tout cas.
(0) 

jorj t-g Le Jeudi 20 décembre 2012 12:20
Ils veulent un parlement breton eux aussi maintenant très bien mais ils excluent les bretons à tour de bras c\'est la Corée du nord ou quoi?
Par contre ils se présentent aux élections françaises et la ça n\'a pas l\'air de les déranger de vouloir siéger avec tout le spectre jacobin français.
Ils nous prennent donc pour des cons mais le troupeau ne suis plus et j\'en fait partie.
Pour la réunification il nous faut une organisation non partisane politiquement et active sur le terrain car il y a du boulot seul 51% des habitants du 44 en 2009 étaient pour le rattachement.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons