Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
José Bové répond favorablement à Bretagne Réunie

Monsieur le Président, Permettez-moi tout d’abord de regretter de n’avoir eu le temps d’un échange direct lors de ma venue à Nantes le 29 mars dernier. M. Jean-Jacques Boislaroussie m’a fait part de l’entretien que vous avez eu et m’a remis votre dossier relatif à la réunification de la Bretagne. (...) Je m’engage à favoriser une telle consultation et à en respecter le choix majoritaire. Je partage le sentiment qu’il est plus que temps de fermer la parenthèse de Vichy en permettant

pour Bretagne Reunie le 11/04/07 23:50

Message de José Bové à Jean-Yves Bourriau (Bretagne Réunie)

Monsieur le Président,

Permettez-moi tout d’abord de regretter de n’avoir eu le temps d’un échange direct lors de ma venue à Nantes le 29 mars dernier. M. Jean-Jacques Boislaroussie m’a fait part de l’entretien que vous avez eu et m’a remis votre dossier relatif à la réunification de la Bretagne.

Comme vous le soulignez vous-même dans ce dossier, il appartient aux habitants des cinq départements bretons — Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan et Loire-Atlantique — de se prononcer démocratiquement sur la réunification administrative de la Bretagne. L’organisation d’une consultation référendaire, le même jour dans les cinq départements, me semble la meilleure voie pour qu’à l’issue d’un débat démocratique, le peuple de Bretagne décide de son appartenance régionale.

Je m’engage à favoriser une telle consultation et à en respecter le choix majoritaire. Pour ma part, je partage le sentiment qu’il est plus que temps de fermer la parenthèse de Vichy en permettant aux femmes et aux hommes de Loire-Atlantique de choisir de vivre administrativement dans une nouvelle région Bretagne enfin réunifiée.

Je suis profondément attaché au respect des identités linguistiques et culturelles. Cela passe par la reconnaissance pleine et entière des langues minoritaires dont l’enseignement doit être intégré à l’Éducation nationale et par le développement, par le service public audiovisuel, d’informations et d’émissions dans chacune des langues aujourd’hui minoritaires. Je sais qu’en Bretagne les écoles Diwan demandent depuis longtemps leur intégration dans l’éducation publique. Je soutiens cette demande.

A ce jour, vous le savez, la France n’a toujours pas ratifié l’intégralité de la Charte internationale des droits de l’enfant, les gouvernements successifs refusant de reconnaître aux enfants de France le droit à l’enseignement dans leur langue d’origine. La ratification de cette Charte est aussi pour moi une priorité. Je m’y engage.

Très cordialement José Bové (Télétransmission du 9 avril 2007)

Voir aussi :
mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2236 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Voir tous les articles de Bretagne Reunie
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?