Rassemblement du 4 septembre 2010
Communiqué de presse de CGT Finistère

Publié le 1/09/10 12:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En cette rentrée 2010, le gouvernement est confronté au rejet populaire de sa politique économique et sociale. Face aux scandales financiers éclaboussant plusieurs ministres et l'UMP, il est en mauvaise posture.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Par son discours de Grenoble le 30 juillet 2010, le chef de l'Etat a voulu détourner l'attention en renouant avec ses thèmes favoris : l'insécurité et l'immigration.

M. Sarkozy désigne un bouc émissaire, médiatise les évacuations et expulsions des populations stigmatisées et annonce une réforme renforçant la déchéance de la nationalité française, sans précédent depuis le régime de Vichy. Après avoir créé un ministère de l'Identité nationale, le président manipule les symboles les plus forts à des fins d'instrumentalisation politique.

Par cette attitude, confirmée depuis quasi quotidiennement, le président de la république et le gouvernement surfent sur des conceptions nauséabondes pour tenter de détourner l'attention des salariés des sujets qui les concernent, comme le dossier des retraites qui entre à l'Assemblée nationale le 7 septembre prochain.

L'Union Départementale CGT du Finistère s'associe à l'Appel citoyen « Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité fraternité » et appelle les salariés à participer aux différentes manifestations du 4 septembre 2010 dans le Finistère.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Union départementale CGT du Finistère.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.